mercredi 6 novembre 2013

DÉDICACE AMÉLIORÉE

Ce n'est donc pas toi que je vais at_tirer sur ma terrasse languedocienne alors
en t'invitant à te décolleter davantage parce qu'il n'y presque pas de vis-à-vis, tu vois bien, 
et que c'est un régal de chauffer à l'abri du vent qd tu vois frémir les touristes en doudoune à l'ombre, là-bas, en contrebas, 
en te demandant si tu vx que je te porte à boire ou à avaler, 
sans que tu ne comprennes quelle bêtise G encore pu proférer à cause des gabians qui gueulent, 
qu'à l'heure de la criée, je n'en profite pas pour te murmurer des insanités qui te font rigoler comme j'aime t'entendre puisque tu es douée pour ÇA aussi, Fleur2Cerisier,
Fleur2Cerisier Voissa Où Ai-Je La Tête ?
ici ON dirait amandier parce qu'ils sont plus précoces et que je suis encore une fois trop pressé, mais il ne tient qu'à toi 2 ne pas trop serrer 
et qd tu auras assez chauffé, si tu ne vx pas te doucher pour refroidir ta peau réveillée et tentée ou pour un soupçon d'intimité retrouvée d'ON ne saura où -en tt K pas faute d'essayer l'entamer- 
qui hésite encore à faire sauter tes dernières pudeurs qui ont pourtant traversé enfin ce maudit écran en te décidant à débarquer comme il y a belle lurette que tu as abandonné la culotte sans t'être privée de m'en avertir, 
ON pourra filer sur la corniche se caresser en rêvant ds quelle crique ns pourrions descendre pour ns écouler et mesurer nos épanchements aux vagues qui giclent à nos côtés en concurrence sur les rochers avec nos saccades sur tes hanches ou mes cuisses cadencées, 
qu'après l'heure des galéjades, il pourra ns prendre l'envie de siroter d'autres liquides moins intimes qui ns emporteront davantage la tête en soulageant qq temps les corps excités, 
qu'il faudra bien ns sus_tenter avec la nuit qui vient si vite doré_vrant, ne serait-ce que pour voir et savoir comment nos lèvres engloutissent, notre gorge déglutit et à quoi ressemble un éclat ds l'oeil qd il n'est pas encore bordé de reconnaissance 
mm si ns avons déjà tant apprécié enfin 2 ns rencontrer plutôt qu'en rester las de fantasmer ou ns taquiner, allumés que ns sommes au sens plus ou moins propre suivant l'intensité du jet comme au défiguré qd il faut ns con_fronter avec cette réalité si intransigeante sans jamais cesser 2 ns observer tj avec gourmandise depuis de longue qd le plaisir pointe 
comme ns aimerons qu'il se frotte ss le pull que je t'aurais prêté parce que tu n'avais pas prévu de rester trop longtemps ou à travers ce jean ss lequel j'aurais dû mettre un truc mm si j'avais rêvé que ce serait + prudent de ns laisser l'accès plus facile en cas d'impatience commune, 
que la soirée sera agréable et tranquille hors saison, bord de quai ou en surplomb, c'est selon, choisissons, cette ville est un salon d'1vitations : 
ns avions raison d'avoir tort et s'il y avait des torts ils seront partagés, car il n'y a de satisfaction que s'il y a échange, voyons, 
jouissance, c'est selon, si la balance s'équilibre, que ce n'est pas l'un sans l'autre, ni plus qu'avant, maintenant qu'il ne s'agit plus de jouer avec les mots ou l'absence, que ns envisageons plutôt ton clito et qu'il faut bien quitter 7 établissement, mm si tu regimbes à payer (non mais !), 
que pour trouver de l'essence à cette heure à moins d'aller sur Montpellier, ÇA n'a pas de sens, que la gare est fermée et que tu px finalement rester dormir a casa mia si tu te sens, si tu le sens, en tout bien tout bonheur et que demain matin avant de filer plus vite que tes bas que ns aurons saccagés en réalisant que tu n'en portais pas puisque c'était juste un prétexte pour s'y engouffrer, 
mes doigts, ns goinfrer une nouvelle fois de nos morceaux de choix, tes bras où m'amener et ns donner encore à déguster comme te gusta, ta peau cette fois et des multipliés, manger entre toi et moi, trouver à boire et à sucer, savourer jusqu'à se calmer et retenir en continuant à rire 
et vite rentrer moins droit que je ne le ferai et moins vite si tu voulais enfin t'ouvrir, pompés par le grand air, ces bouffées de chaleur qui ns auront fait monter et tourner en bourrique à ne pas vouloir trop tôt éjaculer 
jusqu'à penser que nous pourrions recommencer à passer la journée ici, ensemble, la journée et cetera... 
N'est-ce pas que ce n'est pas à une fille de chez ns que je vais faire miroiter ÇA ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


C gentil tout plein de te fendre d'une petite note, dis !
Seule_ment n'oublie pas d'indiquer ton petit nom voire 1 lien si tu espères une réponse.

Abrazo